Rentrée des associations à Voiron et à Moirans

vie associative, associationsLe samedi 04 septembre 2021

C’est avec plaisir que j’ai participé, le 4 septembre, à plusieurs Forums des associations :

  • Au Grand Angle, à Voiron, le Forum Sport et Culture proposait de découvrir plus de 85 associations voironnaises, avec, tout au long de la journée, des démonstrations d’activités.
  • Au gymnase de Moirans, l’inauguration du Forum des associations a également été l’occasion de saluer l’engagement et la résilience des bénévoles durant la crise sanitaire avec une remise de trophées à l’ensemble des associations moirannaises.

Confinements, incertitudes, renforcement des inégalités, souffrance psychologique et notamment des jeunes… le coronavirus a entraîné un bouleversement profond de notre société. Depuis plus d’un an et demi, nous avons dû, collectivement, consentir à de nombreux sacrifices et avons fait preuve d’une grande mobilisation.

Pour avoir continué à échanger régulièrement avec des associations pendant cette période, je sais les difficultés auxquelles elles ont dû faire face, en particulier dans le secteur de l’aide alimentaire et de la lutte contre la précarité et les inégalités.

Des moyens financiers importants ont été mobilisés depuis le début de la crise pour soutenir le secteur associatif et celui de l’économie sociale et solidaire, notamment :

  • Dans le cadre de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté et du plan de relance, un soutien exceptionnel national de 100 millions d’euros est dédié à des projets solidaires, portés par les associations de lutte contre la pauvreté. 10 projets départementaux ont été retenus (dont Epicerie solidaire Amandine à Voiron), ainsi que 12 projets régionaux concernant le département de l’Isère.
  • Pour aider les structures de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) frappées par la crise, un fond d’urgence (UrgencESS) de 30 millions d’euros a été mobilisé, qui a permis d’aider financièrement plus de 3 000 structures et de sauver 10 000 emplois au niveau national. En Auvergne-Rhône-Alpes, ce sont 426 aides accordées, pour une somme de 2 514 000 d’euros, et le maintien de 1 552 emplois.
  • En ce qui concerne l’engagement des jeunes, enjeu actuel majeur, le Plan de relance prévoyait la création de 100 000 missions supplémentaires de Service Civique en 2020-2021, qui viennent s’ajouter aux 140 000 missions financées chaque année par l’État. De plus, 110 Parcours Emploi Compétence (PEC), financés avec l’État à hauteur de 60 % du SMIC brut horaire, sont mis en œuvre pour soutenir les actions locales de retour vers l’emploi.
  • De manière plus spécifique, depuis le début de la crise sanitaire, le soutien apporté par l’État au secteur du sport représente près de 6 milliards d’euros.
  • En complément des aides d’urgence, le volet de France Relance dédié au sport est doté de 122 millions d’euros. En cours de déploiement, il permet de rénover les équipements sportifs, soutenir l’emploi et les associations, développer les formations aux métiers du sport et accompagner la transition numérique des fédérations.
  • Dans le secteur culturel, différents appels à projets et fonds spécifiques ont été créés pour aider aussi bien les structures que les artistes.

Pour rappel également, le Fond pour le Développement de la Vie Associative (FDVA) a soutenu cette année, grâce à une enveloppe de 587 151 euros, 17 associations de la circonscription (Rives, Tullins, Saint-Jean-de-Moirans, Saint-Aupre, Saint-Marcellin, Moirans, La Rivière, Pont-en-Royans, à Voreppe et à Voiron).

Aussi, compte-tenu des nombreuses mesures mises en place, il m’a semblé utile de regrouper les informations générales les plus importantes dans un document unique, qui permettrait d’orienter les associations en fonction de leurs besoins et de leur domaine d’activité (à télécharger en bas de page).

A noter également que deux lois de mon groupe Mouvement démocrate et apparentés à l'Assemblée nationale, ont été promulguées le 1er juillet 2021, l'une en faveur de l’engagement associatif et l'autre visant à améliorer la trésorerie des associations. Elles portent notamment un assouplissement des responsabilités des dirigeants associatifs, la création de dispositifs pour financer les formations des bénévoles, l'encouragement des lycéens et des collégiens à s'engager, la facilitation des prêts entre associations, ou encore le versement des subventions dans un délai de 60 jours maximum.

Je salue les présidents d’associations, leurs équipes ainsi que l’ensemble des bénévoles pour leur engagement, leur énergie, leur mobilisation au quotidien aux côtés de leurs bénéficiaires et de leurs adhérents. Ils font la richesse de notre territoire et participent activement à son rayonnement ; ils sont essentiels à notre cohésion sociale.

Document d'information à destination des associations [application/pdf] - 417,82 KB