Budget 2019 : Priorité au travail, à la transition écologique et à l’éducation

budget, financesLe mardi 23 octobre 2018

Le projet de loi de finances (PLF) 2019 poursuit le cap fixé par le Président de la République et la majorité pour libérer l’économie et le travail, protéger les Françaises et les Français, et investir dans un modèle de croissance durable.

Il est marqué par 3 orientations politiques majeures :

  • Priorité au travail avec la suppression des cotisations salariales sur les heures supplémentaires, la poursuite des baisses de cotisations salariales et patronales, la hausse de la prime d’activité, l’encouragement de l’épargne salariale.
  • Priorité à la transition écologique avec un budget en forte augmentation, le verdissement de la fiscalité et la hausse des taxes sur le diesel et l’essence.
  • Priorité à l’éducation avec un budget en hausse de 850M€ euros pour l’Éducation nationale, la poursuite du dédoublement des classes de CP et CE1.

Il permettra à la France de retrouver sa voix en Europe grâce à une maîtrise des comptes publics :

  • Stabilité des dépenses publiques +0% hors inflation notamment grâce à l’amorce des réformes structurelles.
  • Déficit sous la barre des 3% pour la troisième année consécutive, une première depuis 20 ans.
  • Baisse de 6 Md€ de la pression fiscale sur les ménages notamment grâce à la suppression du deuxième tiers de la taxe d’habitation pour 80% des foyers.

 

Contribution du groupe MoDem et apparentés

 

Avec mes collègues du groupe MoDem nous avons défendu 3 priorités :

  • Soutien aux familles : relèvement du plafond du quotient familial abaissé sous le quinquennat précédent et retour à l’universalité des allocations familiales.
  • Promotion d’une fiscalité verte incitative : l’Assemblée nationale a adopté les amendements du groupe MoDem visant la réduction de la TVA à 5,5% pour l’énergie solaire thermique, la suppression de l’exonération de taxe intérieure de consommation pour les livraisons de fioul lourd, et des avantages fiscaux aux navires vétustes.
  • Promotion du monde associatif et de l’économie sociale et solidaire : l’Assemblée nationale a adopté un amendement du groupe MoDem visant l’exonération des droits de mutation à titre gratuit sur les dons et legs faits pour l’ensemble des Fondations et Associations reconnues d’utilité publique.