Disparition des insectes

environnement, ecologie, biodiversitéLe mercredi 13 février 2019

J’ai saisi le Ministre de l’écologie sur la disparition massive des insectes.

Ils subissent un déclin international douze fois plus important que leurs principaux prédateurs, les oiseaux (alors qu’un tiers de ces derniers a déjà disparu en 15 ans en France).

10 % des espèces d’insectes se sont éteintes ces 50 dernières années, plus de 40 % sont menacées de disparition d’ici à la fin du siècle et 31 % sont menacées de déclin.

Ces résultats proviennent de la compilation de 73 études scientifiques internationales, publiées par la revue Biological Conservation.

L’agriculture intensive est la première responsable de cet effondrement avec l’utilisation des pesticides et engrais.

Mais la disparition des paysages de bocage, la déforestation, l’urbanisation, le détournement des cours d’eau, le réchauffement climatique, sont autant de facteurs tout aussi destructeurs.

Ce n’est pas la première fois que les résultats quant au déclin de la population d’insectes sont alarmants.En octobre 2017 une étude allemande mettait en évidence une baisse de 75 % des espèces étudiées sur une durée de 27 ans.

Face à cette catastrophe écologique, dont les conséquences pourraient s’avérer dramatiques pour l’écosystème de la planète, je lui ai demandé les mesures que le Gouvernement va mettre en œuvre pour favoriser le maintien de la biodiversité.