Maintien de l’interdiction des chasses « traditionnelles »

biodiversité, chasseLe jeudi 30 septembre 2021

J’ai saisi la Ministre de l’écologie sur les projets d’arrêtés ministériels visant à autoriser pour la saison 2021-2022, le piégeage de 106500 alouettes aux pantes (filets horizontaux) et matoles (cages tombantes) dans 4 départements du Sud-Ouest (Landes, Gironde, Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques), alors que cette espèce est en déclin continuel en France et en Europe (chute de 35% de ses effectifs reproducteurs en 15 ans en France) ; et 1200 vanneaux huppés (espèce quasi-menacée en France), 30 pluviers dorés, 5800 grives et merles à l’aide de filets rabattants ou de lacets à nœud coulissant (tenderie des Ardennes).


Le 6 août dernier, le Conseil d’État a pourtant confirmé l’illégalité de ces pratiques dites « traditionnelles » de piégeage d’oiseaux sauvages, contraires à la « Directive Oiseaux » de l’Union Européenne.


Face aux enjeux environnementaux évidents, alors que de nombreuses espèces d’oiseaux sont en voie de disparition, je lui ai demandé quelles mesures allaient être prises afin de ne pas permettre ces pratiques illégales qui portent atteinte à la biodiversité.