Nouvelles mesures sanitaires en Isère Nouvelles mesures sanitaires en Isère covid

covid 19Le lundi 28 septembre 2020

L’ensemble des indicateurs montrent une circulation très active et en progression de la Covid-19 dans le département de l’Isère et depuis le 23 septembre dernier, nous sommes placés en zone d’alerte et le territoire de Grenoble-Alpes Métropole, en zone d’alerte renforcée.

Il y a une détérioration générale de la situation sanitaire, il est donc nécessaire et urgent de limiter les risques de transmission du virus, pour éviter de saturer nos services de réanimations et ainsi sauver le plus de vies possible.

Le respect des mesures barrières est plus que jamais indispensable (lavage de mains régulier, distanciation sociale, port du masque…), en particulier dans les espaces où la fréquentation du public est importante, afin que la situation puisse être maîtrisée.

Il est d’autant plus important de respecter scrupuleusement les gestes barrières pour les personnes fragiles.

Le pays voironnais et Grenoble ont déclenché le plan blanc de leurs établissements hospitaliers. Il s’agit d’un dispositif de crise, qui permet de mobiliser immédiatement les moyens de toute nature dont dispose chaque établissement, en cas d’afflux de patients, ou pour faire face à une situation sanitaire exceptionnelle.

Les mesures de soutien aux secteurs économiques, associatifs, culturels ont été prolongées et il y a eu la mise en place d’un renforcement du dispositif de soutien aux entreprises touchées par les nouvelles restrictions d’accueil au public.

Nos services sanitaires sont également soutenus. En effet, le ministre de la santé a installé, le 23 septembre dernier, le comité de suivi du Ségur de la Santé et annoncé la concrétisation des premiers engagements pour le secteur de la santé afin d’améliorer leurs conditions de travail.

 

Les mesures suivantes sont applicables dans le tout le département :

 

A compter du samedi 26 septembre 2020 à 00h00 :

  • Les rassemblements organisés dans les établissements recevant du public et sur l’espace public, sont limités à 1 000 personnes (hors équipe organisatrice, exposantset dispositifs de secours). Les débits de boissons temporaires et les buffets y sont interdits. Seule la restauration collective servie à table est autorisée dans le respect des mesures barrières, d’une limite de 10 personnes par table et d’un mètre minimum entre les tables.

A compter du lundi 28 septembre 2020 à 00h00 :

  • Les réunions amicales ou familiales (mariages, communions, ...), soirées étudiantes, tombolas, évènements associatifs, anniversaires et lotos organisés dans un établissement recevant du public, notamment les salles des fêtes et salles polyvalentes, sont limités à 30 personnes. Le respect des mesures barrières, dont le port du masque, et de la distanciation sociale d’un mètre minimum entre les personnes est obligatoire.

Le port du masque :

A compter du samedi 26 septembre 2020 à 00h00, le port d’un masque est obligatoire pour toute personne de 11 ans ou plus dans l’espace public, de 06h00 à 01h00 :

  • dans les emprises des zones d’attente de transports collectifs (abribus, arrêts de tramway, gare routière…) ainsi que dans celles des centres commerciaux ;
  • sur la voie publique dans un périmètre maximal de 25 mètres devant les entrées et sorties des établissements d’enseignement et les lieux d’accueil de mineurs (écoles, collèges, lycées, crèches, accueil périscolaire…) ;
  • sur tous les marchés de plein air alimentaires et non alimentaires ainsi que dans les braderies, y compris les trocs, puces et vide-greniers ;
  • sur l’ensemble du territoire des communes de Grenoble, Saint-Martin d’Hères, Fontaine, Echirolles et Eybens ;
  • sur certains périmètres des communes de Vienne et de Bourgoin-Jallieu ;
  • dans tous les espaces publics clos ou ouvert du campus universitaire de l’Université Grenoble-Alpes (UGA), ainsi que sur l’emprise de la faculté de médecine et de pharmacie située sur le territoire de la commune de La Tronche ;
  • à l’occasion de tous les rassemblements organisés sur la voie publique, telles que les foires, fêtes foraines…

Cette obligation de port du masque n’est pas applicable aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation.

 

Nous avons su rester solidaires et responsables pendant ces derniers mois, il nous faut tenir encore, jusqu’à ce qu’un vaccin ou un traitement enrayent cette pandémie. C’est grâce à chacun que nous en viendrons à bout.

En tant que parlementaire j’aurais à cœur de continuer d’exercer ma mission, en concertation, au plus près de vos besoins, en restant à votre écoute.