Pourquoi il aurait fallu reporter après l’été les élections régionales et départementales ?

covid 19, electionsLe vendredi 30 avril 2021

Avec mes collègues du MoDem je me suis positionnée pour un report, à l’automne, des élections régionales et départementales qui doivent avoir en juin.

En effet, la situation sanitaire, l'état d'urgence et les mesures prises pour pallier à l'épidémie ne permettaient pas d'organiser en mars la campagne électorale dans des conditions propres à garantir la bonne information des électeurs, l'égalité entre les candidats et la sincérité du scrutin. C'est pourquoi il avait été prévu de les organiser en juin.

Mais les conditions sanitaires actuelles nous conduirons à la même situation en juin, c’est pourquoi il nous semblait préférable de les reporter à nouveau. Il ne sera de nouveau pas possible de faire campagne.

Tous les autres événements publics, festivals, foires et fêtes de cette période ont d’ailleurs été annulés.

De plus, la campagne vaccinale s’accélère et à l’automne les assesseurs pourront être vaccinés, comme le recommande le Conseil Scientifique, ce qui en juin paraît impossible.

Nous sommes également favorable à la mise en place du vote à distance et je regrette que nos propositions sur ce sujet aient été rejetées.

La crise sanitaire que nous connaissons depuis un an conduit, en effet, à nous interroger sur nos pratiques démocratiques et sur leur modernisation nécessaire. La pandémie est venue perturber les élections et instille le doute chez les électeurs. L’abstention risque de continuer à prendre de l’ampleur. Le vote à distance, que cela soit par correspondance ou par voie électronique, doit être considérée comme une solution. N’oublions pas qu’au second tour des dernières élections municipales, en juin 2020, le taux d’abstention s’est élevé à 58,4 % !

La réintroduction du vote par correspondance, supprimé en France au milieu des années 1970, nous permettrait de ne pas confiner la démocratie, ce vote a d’ailleurs fait preuve de sa fiabilité dans d’autres pays notamment européens.

Le vote électronique est aussi une opportunité à étudier. Des pays comme l’Estonie l’ont déjà instauré avec succès. La  Belgique vient également de s’engager sur la voie de l’ouverture à un vote des citoyens par Internet.